Exorcismes

exorcismes

On arrive aux endroits, on prend des choses, on connait des gens. On investit du temps avec eux, on les caresse, on reste en tout temps dans ces mêmes endroits. Il y a des situations attachées à eux, qui sont comme l’encre indélébile, et puis celles qui nous tourmentent si nous y revenons, mais sans eux. Il y a des situations qui peuvent être inévitables comme les adieux surprenants, car ce sont des produits d’une remarquable incompatibilité provenant des réalités dans lesquelles nous ne sommes que des circonstances de quelque chose de plus important.

Avant tout, pour moi, m’intéressent des endroits où se sont passées mes histoires. Si c’étaient des épisodes malheureux, ils me torturent, comme des cicatrices qui ne guérissent jamais. À tout le moins, ils le faisaient jusqu’au jour où j’ai pensé que si je persistais à les visiter, Lima deviendrait petite pour moi. Alors, j’ai décidé de revenir dans tous ces endroits -quelquefois le lendemain- pour faire comme un acte d’exorcisme, pour que ceux-ci s’imprègnent des vœux de bonheur.

Je suis revenue, une, deux, trois fois là-bas. Le parc, le café, le quartier… toutes les fois que l’occasion s’y prêtait. Je l’ai fait sadiquement, en commençant, et je laissai des tranches de mon âme dans ce processus cruel et apparemment stupide. Ensuite, je le faisais parce que je me sentais puissante; et finalement, je suis devenue reconnaissante de cela. Lima s’est convertie en un sanctuaire, en une maison avec de joyeux souvenirs dans ces rues chaotiques, et tout s’est fait avant que l’avion qui m’a pris ici, au nord, ait décollé. Je n’ai pas changé l’idée de revenir aux endroits pour les imprégner de bons souvenirs. Cela fait partie de l’instinct viscéral de survie, surtout parce que ces idées se sont collées aux entrailles, mais c’est aussi une question de belle thérapie, d’heureuse adaptation aux changements, d’ultra optimiste de l’être. Dorénavant, je vais avec une sourire aux lèvres dans cette ville qui m’accueille et je me dis, pleine d’espoir : « je vais retourner à toi, Lima, une fois que j’aurai réussi, pour te remplir de lumière » Amén.

Version originale: Exorcismos

Agregue un comentario